De nouvelles données indiquent en outre que la légalisation fonctionne au Canada


Le Canada est entré dans l’histoire en 2018 lorsqu’il est devenu le premier pays du G-7 à légaliser le cannabis pour un usage adulte, et le deuxième pays au monde à adopter une mesure de légalisation, juste derrière l’Uruguay.

Contrairement à l’Uruguay, le Canada a immédiatement mis en place une industrie nationale destinée aux adultes qui était ouverte à toute personne majeure, quel que soit son statut de résidence (ou son absence).

À bien des égards, le Canada a servi d’expérience sans précédent en matière de politique publique sur le cannabis, les législateurs et les régulateurs internationaux surveillant de loin pour voir si la légalisation fonctionne.

Selon de nouvelles données provenant du Canada, une mesure majeure utilisée pour évaluer le succès de la légalisation du cannabis indique que la légalisation a un impact positif.

Données de vente réglementées

Un signe que la légalisation réussit dans un pays donné, y compris le Canada, est que les ventes réglementées concurrencent de manière significative les ventes non réglementées.

Les ventes de cannabis non réglementées ne tomberont jamais à zéro au Canada, ni partout ailleurs qui légalise le cannabis pour un usage adulte.

Après tout, les cigarettes et l’alcool non réglementés sont encore vendus partout dans une certaine mesure, bien qu’ils soient légaux.

Selon les données publiées dans la revue Dépendance aux drogues et à l’alcool, 58 % des consommateurs interrogés par des chercheurs de l’École des sciences de la santé publique de l’Université de Waterloo ont indiqué qu’ils achetaient du cannabis auprès de sources réglementées par rapport à des sources non réglementées.

Il convient de noter que les 42 % restants n’achètent pas nécessairement du cannabis auprès de sources non réglementées.

Il est probable que certains membres de ce sous-groupe cultivaient légalement leur propre cannabis ou s’étaient fait offrir légalement du cannabis par des amis et/ou de la famille.

Amélioration continue

Les résultats de l’étude citée précédemment sont conformes aux résultats d’une autre étude qui a également révélé que la majorité des consommateurs au Canada achètent leur cannabis via des sources réglementées.

La nouvelle étude et l’étude précédente ont révélé que les chiffres des ventes réglementées se sont améliorés par rapport à l’année précédant chaque étude.

Au fil du temps, les données devraient continuer à s’améliorer d’année en année jusqu’à ce qu’elles atteignent un plateau. Comme mentionné précédemment, il ne tombera jamais à zéro.

Il sera très intéressant de voir où les données plafonnent et comment la part de marché éventuelle du Canada pour les ventes réglementées se compare à celle d’autres pays alors que de plus en plus de pays s’orientent vers la mise en œuvre de leur propre industrie réglementée d’utilisation par les adultes.

Leave A Comment