La fleur de chanvre brut désormais légale en France


Le Conseil d’État français s’est récemment prononcé contre l’interdiction de la fleur de chanvre.

Bien qu’elle soit un peu en retard sur la politique en matière de cannabis, la France abrite une communauté de cannabis bien établie.

En fait, la France est à égalité avec l’Espagne pour avoir le taux de consommation de cannabis le plus élevé au monde, avec plus d’un adulte sur 10 en France ayant consommé du cannabis au cours de la dernière année.

Tout comme le reste du monde, les produits à base de cannabis à faible teneur en THC gagnent en popularité en France. Le cannabis à faible teneur en THC est dérivé du chanvre et est souvent appelé « chanvre floral ».

Étant donné que le chanvre floral ne semble pas différent de la fleur de cannabis sans chanvre, il a conduit à des confiscations par les forces de l’ordre.

Le Conseil d’État français a récemment déclaré que de telles saisies étaient illégales.

Dépourvu de propriétés narcotiques

Dans sa décision, le juge supervisant l’affaire contraignante qui a annulé l’interdiction des fleurs de chanvre brut a indiqué que la décision était fondée sur un manque de « propriétés narcotiques ».

Selon la loi française, « la production, la fabrication, le transport, l’importation, l’exportation, la détention, l’offre, la cession, l’acquisition ou l’utilisation de cannabis (plante, résine et produits dérivés) » sont interdits.

Cependant, la loi française prévoit également la « culture, l’importation, l’exportation et l’utilisation industrielle et commerciale de variétés de cannabis dépourvues de propriétés narcotiques ».

Le juge a déterminé que tout ce qui contient moins de 0,3 % de THC est dépourvu de propriétés narcotiques et que toute interdiction de tels produits est donc illégale.

Paysage en évolution

La décision du tribunal provoquera sans aucun doute l’indignation au sein de la communauté anti-cannabis.

Si l’histoire est un guide, les forces de l’ordre locales agiront de manière confuse et exhorteront les législateurs à adopter des politiques plus sévères pour «dissiper la confusion».

Espérons que les législateurs français s’abstiennent de prendre l’appât des opposants au cannabis et utilisent plutôt cela comme une opportunité de placer la nation européenne du bon côté de l’histoire.

Alors que Malte est récemment devenue le premier pays à légaliser le cannabis pour un usage adulte en Europe, et que de nombreux pays du continent poursuivent de solides plans pour l’industrie du cannabis médical, la France serait bien avisée de se lancer dans le programme le plus tôt possible.

Leave A Comment